Comment gérer la jalousie dans le couple ?

La jalousie dans le couple

La jalousie est un sentiment complexe fondé sur le désir de posséder la personne aimée et sur la crainte de la perdre au profit d’un rival. On l’expérimente dès l’enfance, souvent à l’occasion d’une nouvelle naissance dans la fratrie, quand il s’agit de partager l’attention et l’amour de ses parents avec le nouveau-né.

Présente dans des relations amicales ou amoureuses, elle vient perturber le lien au point de le gâcher et d’être à l’origine d’une rupture. C’est une émotion complexe, vécue sur un mode bien souvent passionnel qui manifeste le désarroi intense de celui qui la vit.

La jalousie dans le couple est source de souffrance pour celui qui la vit, mais aussi pour celui qui en est victime et elle vient rendre la vie amoureuse compliquée et tendue. La jalousie amoureuse dont il est question dans le couple est la peur de la perte de perdre l’être cher, la peur qu’il ou elle s’en aille avec quelqu’un d’autre, la peur d’être trahi alors que l’on fait confiance.

La jalousie quand elle est excessive va mettre la vie de couple en danger. Nous allons essayer de comprendre quel sentiment se cache derrière la jalousie, quelles peuvent en être les causes, comment elle se manifeste et quelles seraient les solutions pour la surmonter.

C’est quoi la jalousie dans le couple ?

La jalousie qui s’immisce dans la vie de couple est un véritable poison. La jalousie est caractérisée par des inquiétudes excessives et répétées concernant la fidélité et la loyauté du partenaire.

Il est tout à fait possible d’avoir à certains moments une inquiétude sur le mode « que fait-il, que fait-elle ? Avec qui ? Etc. » Cela relève d’un questionnement normal qui se résout sans problème avec les réponses apportées tranquillement par son conjoint.

La jalousie nocive et délétère dans la vie de couple est un sentiment envahissant, incontrôlable, qui est un mélange de sentiment d’abandon, d’insécurité, d’anxiété, d’angoisse, de perte de l’autre, de ne plus être unique pour l’autre. C’est un sentiment qui provoque des actions de vérification constantes et où le désir de possession et de contrôle sur l’autre est permanent.

C’est une projection de peur sur ce qui peut se passer et non pas sur ce qui se passe dans la réalité.

La personne avec laquelle on fait couple vient avec son histoire et ses failles et il peut arriver que cette histoire soit faite d’abandons, d’infidélités, de manque de confiance en soi ou d’estime de soi. Le conjoint devra alors être celui qui comble tous ces manques et ce n’est pas son rôle. L’autre n’est pas notre possession. La jalousie n’est pas du tout une preuve d’amour, mais bien un désir de possessivité et d’exclusivité.

On ne choisit pas d’être jaloux, mais on peut décider de comprendre à l’aide d’un professionnel pourquoi cette jalousie se manifeste de façon excessive, voire pathologique.

Comment se manifeste-t-elle ?

La jalousie pour le conjoint qui la subit fait ressentir un sentiment de ne plus être libre, d’être obligé de justifier de toutes ses actions et prévoir les questions inquisitrices. Il arrive que celui qui subit la jalousie coupe ses relations sociales ou ses activités de loisirs pour ne pas faire souffrir l’autre dans un premier temps, puis pour ne pas provoquer de conflits.

Il accepte peu à peu de se soumettre au désir d’exclusivité de l’autre. Il s’empêche de dire, de faire, d’être, de vivre presque afin d’éviter de provoquer crises et disputes à répétition. Cependant, cette situation pour celui qui la subit ne pourra tenir à long terme, car il se rend compte que quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, il ne pourra jamais rassurer totalement son conjoint jaloux.

La jalousie pour celui qui la vit est un sentiment qui ne laisse jamais tranquille. La personne jalouse vit en tension permanente dans la peur que l’être aimé se détourne de lui ou d’elle, mais surtout en préfère un ou une autre et le quitte.

Pour se rassurer, le jaloux veut faire de son partenaire son objet et le jaloux a besoin que l’autre lui appartienne en permanence. C’est une véritable souffrance incontrôlable qui provoque les comportements suivants :

  • La vérification : poches, agendas, téléphones, rien ne lui échappe. Accompagner les déplacements, surveiller les horaires, vérifier les comptes sont des actes en quête de preuves qui deviennent quotidiens.
  • Les questions : questionnement de l’entourage, insinuations pour savoir si l’autre dit vrai, scènes à répétitions.
  • Les ruminations : le jaloux donne libre cours à son imagination où tout devient possible. Le moindre mot, le moindre indice le confortera dans son système de pensée ou l’autre le trahi et l’abandonne. Et de ce fait, il entretient son statut de victime.
  • L’inhibition : les pensées permanentes autour de l’absence de l’autre empêche toutes actions, le jaloux tourne en rond et en boucle dans des scénarios imaginés loin de la réalité.
  • Interprétations diverses : le jaloux interprète les regards, les gestes et les attitudes de son partenaire comme des indices qui permettent de confirmer son hypothèse d’infidélité, de traitrise, quels que soient les signes, ils seront interprétés dans ce sens.
  • La recherche d’exclusivité : la personne est prête à tout pour garder l’objet de son amour.
  • La comparaison avec les autres : le jaloux pense toujours que les autres sont plus séduisants, plus intelligents que lui et plaisent davantage à son ou sa conjoint (e) ; le jaloux se sent en rivalité permanente.

Comment gérer sa jalousie dans un couple ?

Pour éviter que la jalousie ne vienne prendre une place trop importante dans sa vie de couple, il faut savoir que la personne jalouse a un besoin constant de réassurance. Lui montrer qu’il peut avoir confiance est toujours important pour ne pas laisser la personne jalouse seule avec ses scénarios imaginaires.

La personne sujette à la jalousie peut, grâce à des questionnements introspectifs, comprendre d’où peut venir cette jalousie. Et expliquer au partenaire ce que l’on ressent peut aider à améliorer le dialogue dans le couple et la confiance entre les conjoints.

Le rôle du psychologue dans les situations de jalousie : thérapie personnelle et thérapie de couple

Mais quand la jalousie excessive et maladive s’installe dans un couple, il s’agit de tirer la sonnette d’alarme. Parce que cela peut très mal finir quand on parle de jalousie pathologique. En effet, celle-ci ne partira pas du jour au lendemain avec de la bonne volonté et de l’amour.

Il faut comprendre les racines de la jalousie, comprendre la profonde insécurité intérieure, comprendre pourquoi l’estime de soi-même a été mal mise en place. Il est aussi nécessaire de faire une thérapie pour guérir des traumatismes de trahisons ou d’abandons vécus dans son enfance, si c’est cela l’origine de la jalousie.

Seule une thérapie individuelle chez un psychologue peut arriver à faire ce travail sur soi-même pour retrouver une estime et une confiance en soi indispensable pour vivre une relation de couple harmonieuse sans possessivité ni dépendance affective.

La thérapie de couple a aussi toute sa place afin de retrouver une confiance mutuelle, de renouer un dialogue équilibré et restaurer un lien de couple abîmé par les disputes et les trop fréquentes scènes de jalousie.

Pour conclure,

À partir du moment où le couple comprend que la jalousie amoureuse compromet leur avenir ensemble et que le désir de chacun est de trouver une relation équilibrée et harmonieuse, alors vaincre la jalousie, ne plus vivre dans une relation d’amour possessif, retrouver la confiance dans le couple et en l’autre est possible. L’aide d’un tiers professionnel thérapeute qui accompagnera chaque personne ou chaque couple dans cette démarche de manière personnelle et singulière est nécessaire.

Découvrez mes autres articles

signes d'un couple malheureux
Thérapie de couple

5 signes d’un couple malheureux

Plusieurs signes peuvent alerter sur un dysfonctionnement relationnel du couple. Quand un couple ne va pas bien, le dialogue est réduit au minimum, les disputes