Surmonter l’infidélité dans le couple avec la thérapie

La survenue d’une infidélité dans le couple est une des raisons qui engage parfois les couples dans une démarche de demande de thérapie. L’infidélité révélée ou découverte, facteur ou révélateur de crise conjugale, vient déstabiliser, voire remettre en question la poursuite de la vie de couple.

La thérapie conjugale peut permettre au couple de comprendre comment une infidélité a pu avoir sa place, permettre d’exprimer les insatisfactions réciproques, et également permettre de cerner les désirs de changements et les évolutions de chacun.

Comment définir l’infidélité dans le couple ?

La définition de l’infidélité va varier selon les personnes et les couples.

D’ordinaire, il est d’usage de parler d’adultère, d’infidélité, de trahison, de tromperie, d’aller voir ailleurs lorsqu’un des partenaires vit une expérience ou une aventure sexuelle hors de son couple.

Pour certains une infidélité ne commence que quand il y a une relation sexuelle avec une autre personne que son conjoint ; pour d’autres, embrasser quelqu’un d’autre, avoir des sentiments pour une autre personne, rechercher activement la compagnie d’une autre personne sont des faits d’infidélité. Chacun se faisant sa définition, il semble nécessaire ce sujet soit abordé à un moment ou à un autre dans le couple.

On peut penser que la tromperie vient matérialiser une crise de couple latente, mais ce n’est pas toujours le cas. Les couples qui ont réussi à dépasser cette trahison de l’un ou de l’autre trouvent grâce à la thérapie une relation sans faux semblants, une relation basée sur une honnêteté et une meilleure compréhension de l’autre. Cela veut dire que l’existence d’une relation extraconjugale ne signe pas toujours la fin d’un couple.

Infidélité dans le couple

Les signes et causes de l’infidélité

Les raisons de l’infidélité peuvent être nombreuses et complexes. Les plus fréquemment évoquées sont :

  • Une absence de dialogue
  • Un manque d’intérêt pour les demandes de l’autre
  • Un ennui dans la vie quotidienne
  • Une manière d’échapper à un quotidien professionnel ou familial surchargé
  • Une insatisfaction de sa vie sexuelle
  • Un sentiment d’inexistence aux yeux de son conjoint
  • Une recherche insatisfaite de partage et d’intimité au sein de son couple
  • Des vies menées petit à petit en parallèle et chacun de son côté
  • Une relation de pouvoir exercée par l’un ou l’autre
  • Une accumulation de frustrations conjugales non exprimées


Ce ne sont pas les seules raisons bien sûr, la thérapie entreprise pourra mettre en lumière les raisons profondes de cet évènement douloureux de la vie de couple.

Les conséquences de l’infidélité

Pour le conjoint trompé, la découverte de l’infidélité a un effet dévastateur ; avec des conséquences psychologiques importantes comme une atteinte de l’estime de soi, une perte de confiance en soi et en l’autre, un perpétuel doute sur les actes et les horaires annoncés par le conjoint infidèle.

La personne trompée entre dans un comportement suspicieux, de recherches et de vérifications, vivant en tension quasi permanente. Si l’histoire personnelle de celle-ci vient faire écho avec cette tromperie, la santé mentale de la personne trompée est atteinte ; un soutien d’un professionnel de la santé mentale est alors nécessaire pour lui permettre de se reconstruire.

Il arrive que les conjoints choisissent de faire une thérapie de couple pour comprendre de qui leur est arrivé et pour pouvoir poursuivre leur vie ensemble. Une infidélité peut en effet mettre la poursuite de la vie de couple en danger tant la reconstruction de la confiance en soi et en l’autre peut être longue et difficile

Comment la thérapie de couple peut aider ?

Pour entreprendre une thérapie de couple, il est nécessaire que les deux conjoints soient d’accord avec cette démarche. Se laisser entraîner dans cette démarche pour faire plaisir à son conjoint ou par culpabilité d’avoir trompé l’autre ne suffit pas. Une volonté de comprendre ce qu’il s’est passé associée à une volonté de reconstruction de ce couple sont nécessaires. Il est bien sûr nécessaire que la relation extraconjugale ait pris fin.

Au cours de la thérapie, le thérapeute travaille sur le lien particulier qui a uni le couple ; il mettra en lumière ce qui fait ce lien. Le travail se poursuivra sur les attentes de chacun de la vie de couple ; les non-dits et les sujets tabous seront évoqués à un moment ou à un autre. Le dialogue restauré dans un climat respectueux et en confiance permet à chacun de se reconstruire et de surmonter cette épreuve.

Chacun des deux conjoints est en souffrance de façon différente. Le conjoint idéalisé tombe de son piédestal, la souffrance et la détresse ressenties par le conjoint trompé est immense, il faut du temps pour reconstruire la confiance en soi et en l’autre et l’estime de soi. Le conjoint à l’origine de l’infidélité pourra exprimer sa culpabilité et son ressenti dans le couple avec parfois ses attentes ou désirs insatisfaits.

Le thérapeute aidera bien sûr chacun à exprimer ce qu’il ressent, mais aussi donnera des clefs pour que le dialogue rompu ou inexistant depuis un certain temps puisse reprendre.

Restaurer ou retisser le lien perdu grâce au soutien du thérapeute demandera au couple de la patience et du temps. La cicatrice laissée par l’infidélité ne s’effacera pas définitivement, mais l’acceptation de ce qu’il s’est passé permet de donner un nouvel élan au couple.

Parfois une thérapie individuelle est nécessaire pour l’un ou l’autre afin de comprendre comment l’infidélité est venue bouleverser à ce point un équilibre de vie ou comprendre pourquoi l’infidélité a pu s’y inscrire. Il est tout à fait possible de suivre une thérapie individuelle parallèlement à une thérapie de couple.

Il est donc possible de rester en couple après une infidélité si les conséquences de celle-ci permettent de transformer le couple selon les attentes et les désirs de chacun.

Pour conclure, quel avenir du couple ?

Aussi douloureuse qu’elle soit, l’infidélité conjugale ne signe pas la fin du couple si celle-ci vient agir comme un signal d’alarme d’une vie conjugale non satisfaisante. La manière dont la tromperie s’est déroulée (aventure d’un soir ou liaison suivie) influe beaucoup sur la poursuite de cette vie de couple.

Lorsque le désir est là de continuer ensemble, non par obligation sociale, familiale ou morale, mais véritablement parce que l’amour est toujours présent, le couple va se reconstruire d’une manière plus forte avec à la clef un dialogue personnel et intime qui en fera toute la solidité et l’harmonie.