Comment se passe un premier entretien de thérapie de couple ?

premier entretien de thérapie de couple

Faire la démarche de prendre rendez-vous pour un premier entretien de thérapie de couple est souvent difficile parce que les personnes ne savent pas du tout à quoi s’attendre. Cet article a pour but de rassurer et aussi de clarifier ce moment en tentant de répondre aux questions que se posent les conjoints.

Un premier entretien en thérapie de couple commence souvent par cette question posée par le psychologue : qu’est-ce qui a motivé votre venue ?

Le thérapeute distribue la parole et chacun peut exprimer avec ses mots les motifs de sa venue. Il demandera si nécessaire des éclaircissements ou des précisions sur telle ou telle parole. Il appréciera si les motifs de chacun se rejoignent et pourra alors expliquer le but de ce travail à trois.

En effet, la thérapie commence et se poursuivra toujours à trois, c’est-à-dire sans recevoir l’un ou l’autre conjoint seul. Ceci est un choix personnel, chaque psychologue travaillant avec un style et avec un choix de pratiques qui lui sont propres.

Les objectifs du premier entretien de thérapie de couple

Ce premier entretien a pour but de créer un climat de confiance où chacun pourra se sentir écouté. Le psychologue ne prend parti ni pour l’un ni pour l’autre, n’émet aucun jugement sur les situations évoquées. Il est là pour comprendre ce qui dans l’histoire singulière de ce couple fait qu’il demande de l’aide à ce moment-là.

Il s’agit aussi de s’assurer que chacun des conjoints est volontaire pour faire cette démarche ; que celle-ci n’est pas à l’origine d’un chantage et qu’il s’agit bien de travailler sur le lien de ce couple.

Commencer une thérapie de couple ne veut pas dire que ce travail aboutira forcément à la poursuite du couple. Il peut arriver que, après plusieurs rendez-vous, le constat est fait que le lien est trop abimé ou que les objectifs, les valeurs, sont trop éloignés pour que la vie ensemble soit encore possible.

Il arrive aussi parfois que, en venant au premier entretien, l’un des conjoints annonce son désir de rupture, le cadre rassurant du cabinet du psychologue lui permettant d’oser annoncer cette décision prise en amont.

Pendant ce premier entretien, le psychologue évaluera également, à la lumière de ce qui est énoncé, si une thérapie individuelle est davantage justifiée qu’une thérapie de couple.

En résumé, les objectifs de ce premier entretien de thérapie de couple sont :

  • Créer un climat de confiance propice à des échanges interpersonnels profonds.
  • Entendre si les deux demandes se rejoignent.
  • Prendre connaissance de la demande et évaluer si une thérapie de couple est judicieuse ou si une thérapie individuelle est préférable.
  • Si la décision de poursuivre les séances est prise en fin d’entretien, expliquer comment se dérouleront les prochaines séances et en déterminer le rythme.

Comment se déroule une séance de thérapie ?

Très souvent, les conjoints viennent avec une situation conflictuelle à démêler.

Après que chacun ait fait le récit de la situation, le thérapeute peut faire comprendre ce qu’il s’est réellement passé pendant le conflit et ce qu’il se passe pendant les échanges.

Il mettra à jour des fonctionnements à l’œuvre pendant les échanges. Il expliquera les interprétations réciproques, c’est-à-dire que l’un donne un sens erroné à ce que l’autre dit. Il parlera des projections qui sont une opération par laquelle on attribue à l’autre ses propres sentiments. Il expliquera aussi les représentations de mots, de formulations différentes pour chacun.

Le thérapeute fera comprendre que les situations conflictuelles ne sont pas la faute d’un seul conjoint, mais bien du fonctionnement de deux personnes ; peu à peu chacun acceptera alors de se remettre en question et les accusations mutuelles pourront diminuer.

Chaque conjoint a son histoire propre avec sa famille d’origine, histoire qui peut avoir laissé des traces sur sa façon de réagir, sur ses attentes, et sur les valeurs auxquelles il est attaché.

Éclaircir ces différents points pour chacun permet à l’autre de comprendre ce qui se passe réellement pour son conjoint dans telle ou telle situation et pourra permettre de dénouer des conflits récurrents.

Au fil des séances et des situations analysées, les conjoints se connaissent mieux, parviennent à anticiper ou à prévenir les conflits et à sortir des situations de blocage tendues. Il se dégage également une perspective sur « quel couple veut-on être » après avoir traversé ces crises.

Comment se préparer à une thérapie de couple ?

Chacun peut réfléchir avant la séance sur ce qui lui semble important à dire pendant ce temps particulier de la séance. C’est aussi le moment où chacun peut oser poser les questions qui sont difficiles à poser, peut dire ce qui est difficile à dire.

C’est un moment où chacun accepte d’être authentique, transparent, mais aussi respectueux de la vulnérabilité de l’autre qui s’expose de la même manière.

Chacun des conjoints est là pour comprendre pourquoi la vie de couple est devenue insatisfaisante et source de souffrance. La thérapie de couple n’a pas pour but de changer l’autre, mais de se questionner sur ce qui est possible de modifier chez soi.

Apprendre à dialoguer autrement, avec transparence et intimité, prend du temps et il faut donc de la patience pour ne pas retomber dans un modèle d’interaction connu.

Et la suite des séances ?

Les séances sont de préférence régulières pour maintenir un lien actif avec le thérapeute. Elles se dérouleront souvent sur le même mode que celui décrit précédemment. Les éléments qui se dégagent au cours des entretiens pourront être repris au fur et à mesure.

C’est le thérapeute qui distribue la parole en veillant à ce que chacun s’exprime. Pouvoir dire ses craintes, ses peurs et ses angoisses, ce qui blesse ou choque chez l’autre peut se faire dans cet endroit particulier du cabinet du thérapeute et ne doit pas être utilisé pour se faire des reproches par la suite une fois rentrés au domicile.

En résumé :

  • Le rôle du thérapeute est d’expliquer ce qu’il se passe dans le dialogue et de soutenir avec bienveillance l’expression de chacun.
  • Un des premiers objectifs de la thérapie est de sortir des accusations mutuelles.
  • Chaque conjoint accepte progressivement de se remettre en question.
  • Le dialogue se construit avec transparence et authenticité.
  • Ce qui est dit en séance ne sera ni utilisé ni reproché par la suite une fois rentrés au domicile.
  • Le respect de l’autre est nécessaire pour que chacun puisse s’exprimer avec toute la liberté nécessaire à des échanges personnels authentiques.
  • Le travail se poursuit aussi après les séances hors de la présence du thérapeute en maintenant active la compréhension des fonctionnements de chacun et le désir d’améliorer le dialogue.

Conclusion

Le bénéfice de cette démarche est le renforcement du lien du couple.

Après une thérapie de couple, les partenaires ne se verront plus de la même manière et ne se parleront plus de la même manière parce qu’ils auront compris que le dialogue personnel et intime est nécessaire pour que la relation entre eux reste harmonieuse et vivante.

Le lien entre les partenaires redevient créatif, source de plaisir et de réassurance mutuelle.

Découvrez mes autres articles