Couple et divorce : comment décider si l’on doit se séparer ?

Couple et divorce. Comment décider si l'on doit se séparer ?

Chaque couple peut à un moment ou à un autre penser au divorce en s’imaginant que tous les problèmes seront alors résolus. Cela ne veut pas dire que l’un ou l’autre va concrètement entamer une procédure de divorce. Couple et divorce ne vont pas toujours ensemble.

C’est le signal que le couple ne répond plus aux attentes respectives des conjoints. Avant de décider d’une séparation ou avant de prendre la décision de quitter son conjoint, il est indispensable de prendre tout le temps nécessaire pour mesurer les conséquences de la décision de divorcer d’une part, mais surtout, il est essentiel de parler avec son conjoint afin de comprendre comment la relation conjugale en est arrivée là.

Le divorce ne se résume pas à la séparation proprement dite, même si le divorce est décidé par consentement mutuel, le divorce a des conséquences émotionnelles, familiales, administratives, juridiques et financières.

Décider de divorcer est une décision qui doit être réfléchie et prise en connaissance de cause. Même si divorcer aujourd’hui est devenu banal et plus facile qu’autrefois, se résoudre à prendre cette décision définitive est un grand pas à franchir. Comment être sûr que c’est la seule et la bonne décision à prendre ? Comment être sûr de ne pas regretter ce choix par la suite ?

Évaluer la situation

Prendre le temps d’évaluer la situation va permettre au couple de conforter ou non la décision de divorcer.

Évaluer la situation veut dire communiquer avec son conjoint pour comprendre les raisons qui font envisager cette solution, c’est accepter de se remettre en question pour changer la manière de fonctionner du couple, c’est parler de ses frustrations, de ses peurs et de ses motivations profondes qui font envisager le divorce.

Parler avec honnêteté de l’ennui ressenti, des évolutions différentes, des infidélités qui ont pu avoir lieu, des reproches mutuels, de la baisse de désir, du sentiment d’être abandonné, ou de celui d’étouffer, c’est faire un état des lieux du fonctionnement du couple.

Le lien distendu par le quotidien, la rupture affective, les épreuves de la vie ont fait oublier au couple ce qui les a réunis à un moment donné. Se souvenir de ce qui a plu chez l’autre, de pourquoi on est ensemble peut-être une base de départ de discussions et de réflexions avant de prendre la décision ultime de décider d’une séparation.

Les répercussions d’une séparation

Toute séparation de couple représente un bouleversement avec des conséquences psychologiques pouvant ressembler à un deuil à cause des pertes subies. Perte d’un modèle familial souhaité lors du mariage, perte d’un lien amoureux, perte de la présence des enfants en général une semaine sur deux, perte de la qualité de vie, perte d’une partie de la famille.

Faire face à une vie en solo, à une réorganisation entre la vie personnelle et professionnelle, à la responsabilité de l’éducation des enfants, aux regards parfois jugeant de la société, à une inquiétude sur cette nouvelle solitude, sont des épreuves et les personnes ne s’attendent pas toujours aux conséquences émotionnelles du divorce.

Pendant la procédure du divorce, on décide du partage des biens, de la garde des enfants et ces sujets concrets et pratiques ont tendance à éclipser toute la dimension psychologique et psychique de la séparation.

Cette répercussion émotionnelle concerne également les enfants du couple qui divorce. Un petit enfant de moins de deux ans n’en comprendra pas les conséquences, mais il sait que quelque chose a changé et les parents doivent être attentifs à maintenir une sécurité affective nécessaire à son développement, un enfant plus âgé peut comprendre la complexité de la situation si on prend le temps d’en parler avec lui.

L’expression de tristesse, de colère ou de repli sur soi sont à reconnaître et à expliquer, la séparation des parents est une situation singulière vécue différemment selon les familles et les enfants, il n’y a pas de réponses toutes faites. Mais, être particulièrement attentifs à ce que les enfants expriment et être disponibles pour les écouter va demander aux parents une charge émotionnelle supplémentaire.

L’impact du divorce sur la vie familiale peut être anticipé à condition que les conjoints réussissent à se parler et à organiser ce qui convient le mieux pour eux-mêmes et leurs enfants.

La coparentalité demande aux parents de continuer à prendre ensemble toutes les décisions importantes qui concernent leurs enfants. Conserver une communication pendant et après le divorce est important pour l’équilibre de tous et pour la bonne acceptation par les enfants de cette nouvelle situation.

La parentalité après le divorce sera d’autant plus aisée que ce dialogue persistera. Les enfants d’un couple divorcé se retrouvent parfois malgré eux à la place d’enjeu ou pris en otage pour régler des conflits conjugaux. Il est important de rappeler que les enfants mineurs n’ont pas à prendre parti pour l’un ou l’autre de leurs parents, aucune décision à prendre, le divorce est l’affaire de leurs parents et les enfants doivent rester à leur juste place.

Comment trouver la force de divorcer ?

La décision de divorcer est difficile à prendre, de multiples peurs font souvent reculer : peur de l’inconnu, peur de faire de la peine à son conjoint, peur de la réaction des enfants, peur de la solitude, peur de ne plus être à l’aise financièrement, peur du bouleversement familial, peur de regretter cette décision.

Pour trouver que la décision de divorcer est la seule et bonne décision à prendre, il s’agit de se confronter à des questions introspectives diverses avec honnêteté et courage : où en suis-je dans mon couple ? Quelles sont les causes de la situation conjugale actuelle ? Comment mon couple en est arrivé là ? Prendre le temps de penser, de discuter et de réfléchir sont les seuls ingrédients susceptibles d’apporter une réponse.

Après ces temps de réflexion plus ou moins longs, la force de divorcer viendra d’une sorte d’évidence que divorcer et faire face aux répercussions possibles est la seule solution pour retrouver une vie épanouie.

Les alternatives à la séparation

Introspection solitaire et dialogue de couple sont nécessaires avant cette prise de décision de divorcer. Cependant, il arrive que le couple n’arrive plus à se parler, que les paroles agressives empêchent la communication, que les accusations réciproques tournent en boucle. La situation de couple est dans une impasse et une aide extérieure neutre qui ne prend parti ni pour l’un ni pour l’autre s’impose. Le psychologue formé à la thérapie de couple peut accompagner ce couple pour qu’il trouve sa solution.

Faire un suivi psychologique en couple est un excellent moyen de se retrouver pour parler des raisons qui font penser au divorce ou des peurs que le divorce provoque.

Au cours de la thérapie, le retour aux sources, c’est-à-dire à ce qui a été à l’origine de la vie de couple, à l’origine du fondement du couple, pourra mettre en évidence les points de ruptures affectives et les raisons de l’éloignement qui s’est fait petit à petit au point de poser la question de la séparation. Grâce à l’accompagnement du thérapeute, la parole pourra se dire et grâce à son aide, le couple se posera les bonnes questions.

Peut-être que lors de cette démarche auprès d’un professionnel, le couple retrouvera des raisons de continuer sa route ensemble. Il arrive aussi que cette démarche aboutisse à une décision de séparation esquissée dans la peur, le soutien professionnel du thérapeute aidera au dialogue nécessaire pour que cette prise de décision réfléchie se passe le mieux possible pour chacun des conjoints.

Couple et divorce : prendre le temps de la réflexion

Nous venons de voir que la décision de divorcer nécessite du temps de réflexion et que la décision de séparation a des répercussions diverses, pour être sûr de ne pas se tromper, pour être sûr d’avoir recherché toutes les solutions, pourquoi ne pas faire appel à un thérapeute de couple ?

Ce professionnel accompagnera avec respect et bienveillance chaque couple dans sa démarche de recherche de solution singulière quelle qu’elle soit.

Découvrez mes autres articles

signes d'un couple malheureux
Thérapie de couple

5 signes d’un couple malheureux

Plusieurs signes peuvent alerter sur un dysfonctionnement relationnel du couple. Quand un couple ne va pas bien, le dialogue est réduit au minimum, les disputes