Dépression et rejet du conjoint dans le couple : que faire ?

dépression et rejet du conjoint

La dépression peut transformer profondément les relations les plus intimes. Vous ressentez peut-être un sentiment de rejet de la part de votre conjoint dépressif ? Les questions s’accumulent sur l’avenir de votre couple ?

L’isolement émotionnel du partenaire dépressif n’affecte pas seulement sa propre santé mentale, mais également celle de l’autre conjoint et la dynamique du couple dans son ensemble.

Comprendre la dépression

La dépression est classifiée comme un trouble de l’humeur. Elle affecte profondément la personne sur plusieurs plans : émotionnel, physique et mental. Cette affection altère la façon de penser, de ressentir et d’agir de la personne affectée.

Les symptômes caractéristiques du trouble dépressif comprennent :

  • Perte d’intérêt : réduction de l’intérêt ou du plaisir pour les activités habituellement appréciées.
  • Sentiment de culpabilité : sentiment persistant, souvent disproportionné par rapport aux événements.
  • Fatigue constante : Une fatigue persistante, rendant les tâches quotidiennes extrêmement difficiles.
  • Anxiété : Des sentiments d’angoisse et de peur qui accentuent le manque de confiance en soi.
  • Irritabilité : Une augmentation de l’irritabilité affectant les relations personnelles et professionnelles.
  • Changements d’appétit : Des modifications significatives de l’appétit, entraînant une perte ou un gain de poids.

La dépression peut résulter de multiples facteurs. Parmi eux, la génétique joue un rôle non négligeable, tout comme les conditions environnementales et les circonstances de vie, qu’elles soient professionnelles, personnelles ou familiales.

La dépression est une maladie traitable. Le processus de guérison requiert du temps et souvent l’intervention de professionnels de santé. Un traitement approprié permet à de nombreuses personnes de retrouver un équilibre et une qualité de vie satisfaisante.

Impact de la dépression sur le couple

La dépression ne se contente pas d’affecter l’individu qui en souffre, ses répercussions s’étendent également à ses relations les plus proches, notamment au sein du couple. Ce trouble peut profondément modifier la dynamique relationnelle.

Au sein du couple, la dépression peut se manifester par :

  • L’altération de la communication et des interactions quotidiennes
  • Le retrait émotionnel et une perte réelle des sentiments
  • Un conjoint plus irritable
  • Une diminution de l’intimité
  • Une difficulté à prendre soin de soi
  • Un isolement social

Le conjoint ressentira alors ses effets sur la relation de couple. Les échanges entre les partenaires laissent place à des malentendus et des frustrations.

Par exemple, une personne dépressive peut se montrer moins réceptive aux tentatives de conversation de son partenaire, répondant par des monosyllabes ou ne montrant pas d’intérêt pour les sujets abordés.

Le partenaire dépressif peut sembler distant ou détaché, les conflits deviennent plus récurrents, etc. Ces réactions sont généralement des symptômes de la maladie plutôt que des reflets personnels ou rationnels.

Face à ces changements, le conjoint non dépressif peut se sentir négligé, confus et frustré, menaçant la stabilité du couple.

Comment gérer la dépression de son conjoint ?

La gestion de la dépression d’un conjoint est un processus délicat qui requiert patience, compréhension et persévérance. La guérison est progressive et les changements significatifs prendront du temps.

Voici quelques stratégies pour minimiser les effets négatifs de la dépression sur votre relation.

Comprendre l’origine de vos problèmes de couple

Au quotidien, vous apercevez une dégradation de votre relation de couple suite à l’épisode dépressif du conjoint. De nombreux facteurs doivent être pris en compte. Ces problèmes de couple sont-ils dus à la dépression ou découlent-ils aussi de dynamiques relationnelles potentiellement toxiques ?

Afin d’améliorer la santé relationnelle et personnelle de chacun, il sera utile de comprendre l’origine de ces défis pour orienter les approches thérapeutiques et les efforts de résolution vers le ou les problèmes sous-jacents.

Prendre soin de soi

Une étude a montré que les conjoints de personnes dépressives sont susceptibles de développer eux-mêmes des symptômes dépressifs.

Votre propre santé mentale et physique ne doit pas être négligée. N’hésitez pas à chercher un soutien professionnel si vous ressentez une surcharge émotionnelle ou des signes de détresse psychologique.

Comment soutenir votre partenaire ?

La première étape afin de soutenir votre conjoint dans sa maladie sera de s’informer sur celle-ci. Comprendre la dépression peut vous aider à mieux sympathiser avec ce que vit votre partenaire. Cela permet également de déstigmatiser la condition et d’encourager une approche plus empathique et patiente.

Vous pouvez également créer un environnement favorable à sa guérison :

  • Offrez une écoute active et montrez de l’empathie.
  • Encouragez les activités physiques et une alimentation saine, éléments clés dans la lutte contre la dépression.
  • Passez du temps de qualité ensemble pour renforcer votre lien et offrir du réconfort

À ne pas faire

Il est souvent difficile de faire face à la dépression d’un conjoint. À mesure que la maladie progresse, il est courant de se sentir perdu et impuissant. Certaines réactions peuvent aggraver la situation. Voici ce qu’il est important d’éviter :

  • Ne banalisez pas son état
  • Ne blâmez pas votre partenaire
  • N’exigez pas une guérison rapide
  • Ne négligez pas votre propre bien-être
  • Évitez de vouloir « sauver » votre partenaire

Vers quelles aides professionnelles se tourner ?

Il est parfois nécessaire de demander de l’aide professionnelle en matière de santé mentale. Dans une situation comme celle-ci, avec la dépression et le rejet du conjoint, l’aide d’un professionnel de la santé permet de mieux gérer la maladie, mais aussi de renforcer la relation en traitant les problèmes sous-jacents.

La thérapie individuelle

La thérapie individuelle peut s’avérer utile pour chacun des partenaires, pas seulement pour celui qui souffre de dépression.

Pour le partenaire dépressif, elle offre un espace pour explorer les origines et les manifestations de sa maladie, développer des stratégies de gestion des symptômes et travailler sur des problèmes personnels qui pourraient contribuer à la situation actuelle.

Pour le conjoint non dépressif, elle peut l’aider à comprendre ses propres émotions face à la maladie de son partenaire, à maintenir son bien-être personnel et à développer des compétences pour soutenir efficacement son partenaire tout en préservant sa propre santé mentale.

La thérapie de couple

La thérapie de couple est particulièrement recommandée lorsque la relation elle-même est affectée par la dépression.

Elle aide les deux partenaires à comprendre comment leurs interactions et leurs comportements mutuels peuvent contribuer à la dynamique de la dépression. Elle permet également d’identifier et de traiter les fissures dans la relation qui pourraient faciliter le rejet du conjoint ou d’autres formes de dysfonctionnement relationnel.

Conclusion

Traverser une période difficile comme un épisode dépressif au sein d’un couple demande de la patience.

Changer de comportement, apprendre à mieux gérer les difficultés et mettre en place des stratégies adaptées sont essentiels pour aider votre partenaire à aller mieux, tout en préservant la qualité de votre relation.

Il ne faudra pas négliger votre propre bien-être dans ce processus.

En vous appuyant sur des aides professionnelles et en maintenant une communication ouverte et empathique, vous et votre partenaire pouvez renforcer votre lien et surmonter ensemble cette épreuve.

Découvrez mes autres articles

signes d'un couple malheureux
Thérapie de couple

5 signes d’un couple malheureux

Plusieurs signes peuvent alerter sur un dysfonctionnement relationnel du couple. Quand un couple ne va pas bien, le dialogue est réduit au minimum, les disputes