La différence entre psychologue et psychothérapeute

Les différences entre psychologue et psychothérapeute

La différence entre psychologue et psychothérapeute, puis psychiatre et psychanalyste peut rapidement devenir flou. Ce sont tous des professionnels de la santé mentale et il est nécessaire de connaître leurs différences afin de s’adresser à la personne adéquate lorsqu’on cherche de l’aide.

Le psychologue

Qu’est-ce qu’un psychologue ?

Le titre de psychologue est délivré après des études universitaires d’une durée de cinq ans, c’est un titre protégé, c’est-à-dire qu’il est indispensable d’avoir ce diplôme de niveau master validant le cursus universitaire pour se déclarer psychologue et qu’il est donc interdit d’utiliser le titre de psychologue si ce n’est pas le cas.

Les études comportent des cours théoriques et également des heures de stages pratiques effectués avec un psychologue référent. Les cours théoriques délivrent une connaissance des processus psychiques et du fonctionnement du comportement humain. Le stage pratique indispensable à la formation permet de faire des liens entre la théorie apprise et la pratique professionnelle.

Les études peuvent se poursuivre au-delà des cinq années et se compléter par un doctorat de psychologie et une thèse qui donneront le titre de docteur en psychologie.

La spécialisation d’un psychologue

Le choix des matières dans les deux années de master donne une orientation à la profession exercée ensuite, les deux années de master déterminent la spécialisation du psychologue. Le master de psychologie clinique et de psychopathologie donnera le titre de psychologue clinicien habilité à faire des psychothérapies.

D’autres masters donneront par exemple le titre de psychologue du travail ou encore de neuropsychologue. Le travail des psychologues avec ces formations ne sera pas tout à fait le même.

Un psychologue du travail conseille et accompagne les organisations afin d’agir sur la prévention des risques psychosociaux ; un neuropsychologue est spécialisé dans l’évaluation des fonctions cognitives et il fait passer des tests et des entretiens afin d’évaluer les dysfonctionnements.

Tous les psychologues, quelles que soient leur spécialisation se réfèrent au Code de déontologie des psychologues qui encadre l’éthique de l’exercice de la profession. Le secret professionnel et le respect de chaque personne notamment y sont bien spécifiés.

En outre le psychologue, par son travail personnel et continu, garantit le cadre de travail pour chaque personne qu’il rencontre ; il pratique aussi un travail de supervision auprès d’un confrère afin de conserver avec chaque personne rencontrée une approche professionnelle adéquate et fructueuse.

Le psychologue est libre de choisir ses outils et notamment la théorie à laquelle il se réfère pour pratiquer la psychothérapie : la psychanalyse et la thérapie comportementale (TCC) sont les deux courants théoriques principaux de référence. On peut aussi citer la théorie existentielle ou la théorie humaniste.

Il n’y a pas d’Ordre des psychologues comme cela peut exister dans d’autres professions. Les psychologues peuvent travailler dans différents lieux de soins : hôpitaux, Ehpad, institutions ou établissements de santé. Ils peuvent également exercer en cabinet libéral.

Les compétences et fonctions d’un psychologue clinicien

Le psychologue clinicien intervient auprès des personnes qui en font la demande, adultes, enfants, couples, ou familles, en tant que spécialiste du comportement humain, des émotions et du bien-être psychologique et mental.

Le rôle du psychologue clinicien est de soulager les souffrances psychiques des personnes venues le rencontrer, mais il pourra également répondre à d’autres demandes : par exemple des personnes souhaitant faire le point sur leur vie ou réfléchir pour résoudre un problème ponctuel. Au cours de la consultation psychologique le clinicien s’adaptera à chaque personne et à chaque demande ; son travail ne relève d’aucun protocole. Il proposera, selon le cas, un travail de psychothérapie ou de soutien psychologique.

Tous les psychologues sont par ailleurs habilités si nécessaire à faire des tests de personnalités et des tests d’aptitude intellectuelle si telle est la demande. Seuls les psychologues cliniciens sont compétents pour pratiquer des thérapies.

Les psychologues n’ont pas la compétence de prescrire des médicaments. Toute personne est libre de consulter un psychologue si elle le souhaite, c’est une démarche personnelle qui ne relève d’aucun accord médical.

Qu’est-ce que le soutien psychologique ?

Le soutien psychologique ou accompagnement psychologique peut être nécessaire lors de situations douloureuses, difficiles ou traumatiques ; certains évènements de la vie, comme des situations de deuils, de maladie ou d’accident, peuvent être tellement déstabilisants qu’une aide extérieure est essentielle pour reprendre le cours de sa vie.

Le psychothérapeute

Qu’est-ce qu’un psychothérapeute ?

Le psychothérapeute est, littéralement, un professionnel qui pratique la psychothérapie.

Ce titre était jusqu’à récemment non protégé, cela voulait dire que la pratique était libre et que toute personne pouvait se déclarer psychothérapeute. Depuis 2010, afin de protéger les personnes des dérives éventuelles, l’Etat a mis en place une règlementation et oblige les psychothérapeutes à avoir une formation courte, le plus souvent accessible en établissement d’enseignement privé. Cependant il convient d’être vigilant avant de s’engager avec un psychothérapeute non psychologue clinicien et de questionner la pratique professionnelle du psychothérapeute. On ne s’improvise pas psychothérapeute, psycho-praticien ou encore hypnothérapeute. Avant toute utilisation du titre de psychothérapeute il est obligatoire de s’inscrire sur la liste nationale des psychothérapeutes.

Comme précisé dans le chapitre précédent, seuls les psychologues cliniciens ont de droit le titre de psychothérapeute, de même que les médecins psychiatres et certains psychanalystes.

Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

Une psychothérapie vise à provoquer des changements en profondeur des manières de penser ou des manières de réagir, des changements d’habitudes ou de comportements, afin de permettre à la personne qui en fait la demande de se sentir mieux dans sa vie, de mieux se comprendre, de mieux comprendre les autres, de pouvoir des choix ou encore de résoudre des problèmes. La relation qui s’instaure entre le psychologue clinicien et la personne prise en soin est appelée relation thérapeutique. C’est cette relation qui sera à la base du travail psychothérapeutique.

La différence entre psychologue et psychothérapeute

En résumé, tous les psychologues ne font pas de thérapies et donc tous les psychologues ne sont pas psychothérapeutes.

La formation universitaire sanctionnée par le master de psychologie clinique donne le droit de pratiquer la psychothérapie, c’est-à-dire d’utiliser une méthode pour traiter les souffrances psychiques ou les troubles psychiques par des moyens psychologiques. Le psychologue clinicien pratiquant la psychothérapie est donc psychothérapeute.

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin qui a fait une spécialisation en psychiatrie. Il établit un diagnostic, soigne les pathologies psychiatriques avec un traitement adapté. Il prescrit donc des médicaments si besoin. Les psychiatres ont, de droit, le titre de psychothérapeute et certains psychiatres réalisent donc aussi des psychothérapies.

Le psychanalyste

La plupart des psychanalystes sont psychologues ou psychiatres ; ils ont fait le choix de la théorie psychanalytique qui place l’inconscient au cœur de leur pratique et utilisent cette méthode, dont le divan fait partie, pour répondre à la demande des personnes venues les rencontrer.

Les psychanalystes ont par ailleurs obligatoirement fait eux-mêmes une psychanalyse.

Comment choisir le type d’aide psychologique qui convient le mieux à votre situation ?

En dehors des psychiatres, dont le rôle et les fonctions se détachent clairement des trois autres professionnels (psychologues, psychothérapeutes, psychanalystes), il semble parfois difficile de savoir à quelle porte frapper.

Les précisions apportées dans le texte ci-dessus peuvent servir à faire la différence des pratiques entre ces différents praticiens.

La base qui peut orienter le choix est de prendre rendez-vous pour un premier entretien avec la personne choisie. À partir de cela, pouvoir se dire que la personne consultée est compétente, que la confiance est au rendez-vous et que le travail souhaité pourra se faire sont les meilleurs indicateurs d’un choix qui convient.

Si ce n’est pas le cas, il est préférable de changer de thérapeute, il est en effet très important de se sentir à l’aise pour exprimer avec confiance et liberté ses sentiments ou ses pensées. Chaque psychologue, psychothérapeute, psychanalyste a son style propre d’exercice de sa profession.

Les coûts associés à la consultation d’un psychologue ou d’un psychothérapeute

Seules les consultations chez les psychiatres, qui sont des médecins, sont remboursées par votre assurance maladie.

Pour les autres professionnels, le tarif est libre et chaque professionnel fait ses choix en la matière.

De nombreuses mutuelles remboursent aujourd’hui les consultations psychologiques sur présentation de la facture établie par le professionnel déclaré à l’agence régionale de santé qui lui a délivré un Numéro Adeli servant à identifier ce professionnel et qui lui donne le droit d’exercer.

Découvrez mes autres articles

signes d'un couple malheureux
Thérapie de couple

5 signes d’un couple malheureux

Plusieurs signes peuvent alerter sur un dysfonctionnement relationnel du couple. Quand un couple ne va pas bien, le dialogue est réduit au minimum, les disputes